Quel matériel pour ramoner sa cheminée ?

Le ramonage d’une cheminée se fait en principe deux fois par an. Pour que l’entretien soit réussi, il est impératif de se munir d’outils spécifiques. Heureusement, il existe maintenant un kit complet de ramonage disponible sur le marché !

À quoi sert le ramonage d’une cheminée ?

Ramoner sa cheminée, c’est entretenir les tuyaux d’évacuation de la fumée. Il faut alors éliminer les résidus présents dans les conduits sur une fréquence de deux fois par an. Ces dépôts, appelés suie, sont le résultat d’une réaction chimique à la suite de la brûlure du bois dans la cheminée. Le ramonage permet de maintenir la qualité du chauffage et d’assurer votre sécurité : la suie peut être à l’origine d’asphyxie. Cette opération réduit également la pollution. Notez aussi que le ramonage des cheminées est imposé par la loi française, peu importe son usage.

Matériel pour ramoner la cheminée : hérisson et cannes

Ces deux outils sont à la base du kit de ramonage. Le hérisson est une brosse ronde de petite taille, recouverte de pics, employée par les ramoneurs lors des opérations de ramonage. Principalement fabriqué en inox, nylon, acier ou polypropylène, le hérisson doit être choisi en fonction de l’intérieur de votre cheminée. Pour qu’il puisse assurer sa fonction nettoyante, il a besoin d’être raccordé à des cannes. Ces dernières se décomposent en plusieurs bouts, conçus pour régler la taille de la canne selon la longueur du conduit d’évacuation. La taille du hérisson doit être un peu plus grande par rapport au conduit et la longueur totale de la canne doit faire au moins 2 m, pour assurer une bonne prise en mains.

Le kit peut inclure d’autres types de brosses comme le goupillon et écouvillon en inox, en acier ou en nylon, idéaux pour atteindre les coins les plus délicats et retirer la rouille ainsi que les résidus de goudron.

Kit de ramonage : le matériel courant

En plus du kit du ramoneur, le matériel pour ramoner la cheminée comporte des outils que l’on utilise au quotidien, à savoir : une grande bassine d’eau, une balayette, une brosse métallique, des pinceaux en acier, un aspirateur, une bâche qui peut être substituée par un vieux drap, une paire de gants, une échelle, une pelle, et une corde.

D’autres accessoires ne sont pas indispensables, mais contribuent à garantir un ramonage efficace, tels qu’une manivelle, des rallonges ou une vrille à fixer sur les cannes, un miroir de ramonage réglable, un détartreur, et une débistreuse (machine à tête rotative qui sert à retirer bistre et goudron).

Comment choisir ses luminaires ?
Comment changer de chaudière ?