Comment peindre un escalier ?

Certaines personnes disent qu’ils ne voient pas l’intérêt de peindre les escaliers. En fait, ces personnes ne disent cela que pour éviter de payer le prix d’un peintre. La peinture est à la fois esthétique et pratique. Si vous vous êtes décidé à peindre votre escalier sans l’aide d’un artisan peintre, vous aurez sans doute besoin de quelques conseils pratiques. C’est justement la raison d’être de cet article.

Le choix des couleurs

Il y a quelques règles de base à savoir dans le choix des couleurs. Les tons ensoleillés comme le jaune, l’abricot et le doré sont plus décoratifs si votre escalier reçoit peu de lumière. Dans le cas contraire, préférez des couleurs plus fraiches telles que le vert et le bleu. N’oubliez pas, la décoration de l’escalier doit être bien harmonisée avec celle du reste de la maison, surtout des murs. Veillez donc à ce que le choix des couleurs que vous utilisez se marie parfaitement avec l’ensemble de la pièce. C’est une bonne idée d’opter pour deux couleurs : une pour les marches et une pour les contremarches. Dans le cas où vous manquez de temps pour peindre l’escalier vous-même. Avant d’engager qui que ce soit, faites des comparaisons pour connaître quel est normalement le tarif horaire d’un peintre.

Peindre un escalier en bon état

Avant de peindre un escalier, son état est à prendre en compte. Si votre escalier est encore en bon état, commencez par enlever le tapis d’escalier s’il y en a. Puis, passez au dégraissage en profondeur à l’aide d’une éponge abrasive. Les formules MC neutral sont très efficaces pour cela. Rincez avec un chiffon. Ensuite, poncez avec du papier à poncer. Le dépoussiérage est obligatoire si l’on veut que les couleurs restent bien fidèles. Il y a toujours des parties qui ne sont pas à peindre. Masquez-les avec des tapes or. Il est conseillé de matifier après cela avec du tampon à poncer. Deux ou trois couches de Durosatin seront nécessaires. Quel est le tarif en France d’un peintre ? La réponse est ici.

Peindre un vieil escalier en mauvais état

S’il s’agit d’un vieil escalier, le procédé est différent. C’est pourquoi le taux horaire d’un peintre ne sera pas la même pour un escalier neuf et un escalier ancien. Pour un escalier ancien en mauvais état, il faut commencer par supprimer les couches de peinture qui s’écaillent. Cela se fait normalement avec du décapant, mais si vous avez d’autres outils qui font l’affaire, utilisez-les. L’important, c’est le résultat. Après, on effectue à peu près la même succession de tâche que pour l’escalier en bon état. La différence, c’est qu’il y aura des fissures ou entailles à mastiquer. Aussi, il faut faire attention à la pression exercée sur l’escalier pour ne pas l’abîmer davantage.

Comment construire une terrasse en pavés sur plots ?
Combien coûte un ravalement de façade ?